Covid-19 / Accords toltèques : 4 règles pour bien communiquer pendant le confinement

Accords toltèques

Quelle est la recette d’une bonne communication ? Les 4 accords toltèques en livre la clé.

En tant qu’être social, nous avons tous la capacité de nous rapprocher les uns des autres, et pourtant…

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre ».  (Bernad Weber).

On communique depuis notre enfance, pourtant, bien des années après, nous n’avons jamais eu autant de difficultés à nous comprendre.

Pourquoi ? La première raison c’est que la plupart du temps, nous interprétons le message de notre interlocuteur. La deuxième raison c’est que ces erreurs d’interprétations nous donnent un mobile pour mal communiquer ensuite.

Voici 4 conseils (dont 3 portent sur la communication) issus du célèbre livre les « 4 accords toltèques », de Don Miguel Ruiz.

Il est essentiel d’utiliser au moins deux ou trois de ces règles pour bien communiquer, sous peine de provoquer des frustrations, tensions, voir un « clash ». Je vous propose mes conseils pour les appliquer ou les faire appliquer dans votre entourage.

  • Que votre parole soit impeccable: Selon la façon dont vous l’utilisez, la parole peut nous lier autant que nous séparer. N’utilisez pas la parole contre quelqu’un : critiques, accusations, reproches, insultes, provocations, mensonges, railleries… Mon conseil : la technique du message « Je », qui consiste à exprimer un ressentis, pour éviter le piège du jugement négatif. Exemple : remplacer « Tu ne m’écoute pas ! » par « Je ne me sens pas écouté ».  

 

  • N’en faites jamais une affaire personnelle: Ce que les gens disent ou font, cela n’a rien à voir avec vous. Quand quelqu’un vous critique, vous blâme ou se moque de vous, c’est SA vision, PAS la vôtre ! Mon conseil : gardez à l’esprit que chaque maladresse de votre interlocuteur est un symptôme qui indique que quelque chose ne va pas (stress, malaise, frustration, peur…). Cet accord nous permet de rester impassible et de se protéger de la parole des autres.

 

  • Ne faites aucune supposition: Nous faisons bien souvent des suppositions. Car, nous avons tous en nous une part de subjectivité, chose formidable que nous avons d’interprété les choses, les situations et les personnes. Or beaucoup de problèmes relationnels proviennent de ses représentations que l’on se fait des autres ou de la situation. Mon conseil : il vaut mieux poser des questions que faire des suppositions.

 

  • Faites toujours de votre mieux: accepter que la perfection ne soit pas de ce monde. Car la perfection est un fantasme qui nous vide de notre énergie. Trouvez le juste équilibre entre ne pas en faire trop, ni pas assez.  Mon conseil : La méthode des petits pas : c’est dans l’action que vous avancerez et atteindrez vos objectif. Mais attention : un pas après l’autre !

 

Et vous, quel accord retenez-vous ?

Chaleureusement,

Carole

Fondatrice Open You

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Bienvenue

Je vous dis Bienvenue sur Open You, le site qui vous aide à faire de votre Monde le plus beau des Mondes. Ici, nous bâtissons notre vie!

La communauté pour bâtir

Vous voulez amorcer un changement dans votre vie : changer de travail, créer votre entreprise, booster votre carrière ?

Rejoignez le groupe des Bâtisseuses sur Facebook et entraidons-nous !

les ressources pour bâtir
Me contacter et me suivre
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.​